News

Pourquoi Javier Pastore est magique

foto

Face à Brest, en l’espace de quatre-vingt-dix minutes, Javier Pastore a enchanté le public parisien, offert la victoire au PSG et montré une large palette de son talent. Ses adversaires, eux, ont souvent bu la tasse. « Il se glisse toujours entre la ligne des milieux et celle des défenseurs, explique Ousmane Coulibaly, l’arrière droit du Stade brestois.

C’est impossible de le prendre au marquage individuel. Si on lui avait mis un milieu défensif sur le dos, cela aurait libéré trop d’espace pour Bodmer et Matuidi. »  

 

Les Bretons ont donc choisi, tout bien pesé, qu’il était préférable de ne pas lui dédier un garde du corps. De toute façon, le joueur argentin est insaisissable. Son jeu sans ballon est ainsi un modèle du genre. « Il cherche toujours des espaces, quitte à se poster à l’opposé de l’action », souligne Elie Baup, ancien entraîneur et consultant pour Canal +.  

 

Il met sa virtuosité au service du collectif  

 

Capable d’évoluer sur le flanc gauche, comme à droite, il peut aussi monter d’un cran et évoluer au niveau de Kevin Gameiro, dans un rôle de deuxième attaquant. Une fois qu’il a le ballon, soudain, le jeu s’accélère. « C’est un faux lent confirme le Brestois Coulibaly. Il est capable de donner de très gros coups de rein. » « Pastore sait ce qu’il va faire avant de recevoir la balle », apprécie l’ancien international Olivier Dacourt. « Au moment où il pose le pied sur le ballon, Pastore n’est même plus en recherche d’informations, ajoute Baup. Il a déjà trouvé une solution. Forcément, pour nous Français, ce genre de joueur nous rappelle Zidane ou Platini. »  

 

Deux comparaisons à prendre forcément avec les précautions d’usage. Rappelons par exemple que Pastore n’a encore gagné aucun titre majeur et ne compte, à 22 ans, aucune référence internationale. Pourtant, dès qu’il touche le ballon, sa grâce et son aisance technique font de lui un joueur à nul autre semblable dans l’univers parisien.  

 

Pour quelle raison ? Essentiellement parce qu’il met sa virtuosité au service du collectif. Sans en rajouter. Et toujours avec son pied droit. « On l’a vu encore dimanche, Javier Pastore ne joue que très peu avec son pied gauche et se remet quasi systématiquement sur son droit pour les longues passes, les centres et les tirs, observe Omar Da Fonseca, consultant sur Canal +. Est-ce un problème au très haut niveau? Je ne pense pas. Maradona avait un pied droit catastrophique… »  

 

Zamparini : « Balzaretti veut aller au PSG. » Après Salvatore Sirigu et Javier Pastore, un troisième joueur de Palerme pourrait quitter la Sicile pour le PSG. Il s’agit de Federico Balzaretti, 29 ans, arrière gauche international italien. « Il veut aller au PSG, a expliqué le président de Palerme, Maurizio Zamparini, hier sur RMC. Je ferai mon possible pour le contenter. Je suis très ami avec Leonardo. Il m’a demandé, mais je lui ai dit que ce ne sera pas avant juin prochain.

 

 

Leparisien.fr


« RETOUR

Pastore Javier

Pastore Javier
  • Club actuel: Paris Saint-Germain
  • Date de nais.: 20/06/1989
  • Nat.: Argentin / Italien
  • Milieu de terrain offensif

 
borde
Compartir: Compartir en Facebook Compartir en Twitter Compartir en Linkedin
Seguinos en: Seguinos en Twitter Seguinos en Youtube Seguinos en Facebook Compartir en Linkedin Google+ Follow Me on Pinterest