News

Pastore : Une première rassurante

foto

Les premiers pas réussis du milieu argentin, jeudi en Ligue Europa, donnent de l'espoir à un PSG encore au rodage.

Sa première action, une remontée de balle dans sa moitié de terrain conclue par une passe manquée, fut un faux départ. Car l'Argentin Javier Pastore, qui disputait jedui son premier match sous les couleurs du PSG après un transfert à sensation de 42 millions d'euros, s'est ensuite mis en évidence lors de ce barrages aller de la Ligue Europa. Le succès parisien (4-0) face aux Luxembourgeois du FC Differdange lui doit forcément un peu, même si c'est Gameiro qui marqua le premier (16e).

 

 

Loin de la pression du Parc des Princes, Pastore gratifia en première période le public du stade Josy-Barthel d'un petit pont (6e), d'une bonne transversale pour Menez (15ème) et, plus globalement, de son sens du jeu. Le nouveau meneur de jeu n'hésite pas à demander le ballon loin de la ligne d'attaque, voit vite et loin, s'impose déjà en patron.

 

 

 

Tête haute, il a souvent cherché à jouer en première intention, comme sur cette louche adressée à Gameiro en seconde période (65e). Il faudra évidemment le revoir dans un autre contexte, plus relevé, par exemple sous la pression d'un milieu défensif de Ligue 1 et non face à des joueurs amateurs d'un club dont le budget, 800.000 euros, ne représente que deux fois son salaire mensuel. Pourtant, contrairement aux prévisions, ce fut plus dur que prévu pour Paris.

      Paris s'est fait peur

 

 

Pierre Piskor, mécanicien, se faisant une hâte d'affronter ce « PSG business » et cet Argentin dont il s'était gentiment moqué. « Ça me fait rire quand je l'entends prétendre avoir été séduit par le projet sportif », avait lancé avant la rencontre ce supporteur de l'Olympique de Marseille, guère intimidé jeudi par l'écart supposé de niveau entre les deux formations.

 

 

 

Avec seulement onze jours d'entrainement dans les jambes, Pastore baissa logiquement de rythme en seconde période, comme l'ensemble de ses coéquipiers. Antoine Kombouaré avait réitéré sa confiance à huit des titulaires du déplacement à Rennes (Sirigu, Ceara, Bisevac, Tiéné, Matuidi, Bodmer, Ménez et Gameiro). Gameiro, seul dans la surface après une erreur de marquage de la défense adverse, ouvrit le score mais manqua ensuite le doublé (32e). Le PSG se fit peur sur une frappe de Bettmer dégagée en corner par Sirigu (36e), de nouveau décisif après la reprise.

 

 

 

La seconde période fut riche en approximations et à vrai dire guère rassurante, en dépit des buts inscrits par Bahebeck (70e), Ceara (89e) et Menez (90e).

 

 

 

Kombouaré a du travail. Avant le coup d'envoi, Vincent Guérin, ancien coéquipier de Leonardo, a parlé au Brésilien qui lui a assuré que le Kanak « n'était pas menacé ». Un mauvais résultat dimanche au Parc des Princes face au Valenciennes pourrait malgré tout obscurcir l'avenir de l'entraineur parisien.

 

 

 

 

http://www.francesoir.fr/sport/football/pastore-une-premiere-rassurante-128972.html


« RETOUR

Pastore Javier

Pastore Javier
  • Club actuel: Paris Saint-Germain
  • Date de nais.: 20/06/1989
  • Nat.: Argentin / Italien
  • Milieu de terrain offensif

 
borde
Compartir: Compartir en Facebook Compartir en Twitter Compartir en Linkedin
Seguinos en: Seguinos en Twitter Seguinos en Youtube Seguinos en Facebook Compartir en Linkedin Google+ Follow Me on Pinterest